recettes

Wok de légumes aux shiitakes

Ingrédients

 

  • 1/4 d’un gros chou chinois
  • 15g de shiitakés déshydratés
  • Un bouquet de brocolis
  • Aillet (ou ail)
  • Oignon
  • Haricots mungo germés
  • Racine de gingembre
  • Racine de curcuma (facultatif)
  • 250g de tofu ferme
  • Vermicelles de riz thaï rouge
  • 1 poignet de noix de cajou
  • Sauce tamari
  • Graines de sésame
  • Coriandre
  • Huile végétale

PRÉPARATION

Le Shiitaké : Ce cousin du cèpe originaire d’Extrême-Orient, fait partie des aliments essentiels des gastronomies coréenne, chinoise et japonaise. Ses nombreuses vertus en font en outre l’un des plus utilisés en médecine traditionnelle chinoise. Surnommé “élixir de vie”, le shiitaké est considéré en Asie comme le champignon de la longévité. C’est notamment sa très grande richesse en antioxydants variés (polysaccharides essentiellement) qui serait responsable de son effet cure de jouvence en limitant le vieillissement cellulaire. Ces molécules sont aussi connues pour leur capacité à renforcer les défenses naturelles en boostant le système immunitaire. 

 

1. Tremper les shiitakes déshydratés et les vermicelles dans deux bols remplis d’eau séparément.
2. Couper le tofu en morceaux et le faire revenir dans une poêle préalablement huilée.
Ajouter de la sauce tamari ainsi que les graines de sésame et un bout de racine de gingembre émincé. Laisser sur le feu peu de temps, il ne faut pas que ça brûle, puis réserver.
3. Couper le chou chinois en fines lamelles.
4. Séparer les petites fleurs de brocolis.
5. Émincer l’aillet (ou ail), l’oignon, le curcuma, le gingembre et les faire revenir dans un wok (ou une poêle) avec un filet d’huile.
6. Ajouter au wok le reste des légumes : le chou chinois, le brocoli et les shiitakes.
Mélanger constamment. Les légumes ne doivent pas trop cuire et doivent être plus ou moins croquants selon les goûts.
7. Ajouter à la fin le reste des ingrédients hors feu : haricots mungo, noix de cajou, coriandre et tofu.

Voilà, il ne reste plus qu’à servir, et à déguster sans attendre !

Ajouter un filet d’huile de sésame en fin de cuisson pour la touche gourmande.
Vous pouvez faire germer vous même les haricots mungo, c’est plus simple et plus économique.

Crédit : végan freestyle

Agenda

Aucun événement pour le moment.