Producteur

VIRGINIE ET JEROME MAREST – LA SAFRANERIE

Jérôme MAREST, producteur local d’huiles vendues à la CABA.

« Installés en 2012, nous avons converti les terres dès notre arrivée. Vivant depuis des années en accord avec les productions et consommations biologiques, la question ne s’est jamais posée d’être en bio, c’était évident ! Le choix des cultures se fait selon les besoins de la ferme – production d’huiles – et les rotations – sur 5 années. Pour éviter maladies et ravageurs, nous attendons plusieurs années pour remettre la même culture sur une parcelle. Nous avons laissé aux auxiliaires beaucoup d’espace : haies bocagères, bandes enherbées plus larges, parcelles en prairies multi-espèces, essences d’arbres endémiques… Le choix des variétés se fait en fonction des rendements au champ et en huile ainsi que la résistance aux maladies et l’adaptation à notre type de sol. Le sol est préparé de manière mécanique : broyage de l’engrais vert ou déchaumage de l’antécédent, labour peu profond si nécessaire (non systématique), semis en rang au combiné si binage mécanique, en plein champ si pas de binage et sous couvert si végétaux sensibles au salissement. Aucun produit n’est utilisé : l’harmonie entre la production de végétaux et les maladies et ravageurs doit se faire de manière naturelle, pour nous, il est impensable de supprimer tout ce qui nous gênerait (insectes, maladies), l’essentiel est de ne pas se laisser déborder ou envahir, tout est question d’équilibre. Notre but est d’adapter les différentes solutions (couverts, binages…) en fonction des cultures et saisons tout en faisant en permanence de nouveaux essais et en cherchant le meilleur compromis. Nous attendons aussi le bon moment pour les semis et récoltes, nous ne cherchons pas à devancer le cycle normal des végétaux, chaque année est différente, il faut sans cesse s’adapter.
Ces différentes techniques nous permettent de récolter lors de la moisson des graines exemptes de pesticides. Ces graines seront ensuite séchées et triées afin de pouvoir les conserver en gardant toutes leurs propriétés organoleptique et germinative. Enfin, elles seront pressées pour faire l’huile que l’on va trouver dans les rayons. Le fait d’avoir une graine exempte de pesticides est très important car la majorité des pesticides sont liposolubles (se dissolvent dans un corps gras). En conventionnel, ils se retrouvent donc dans les huiles.
Le but de notre démarche est de proposer des produits sains (on retrouve tous les nutriments présents dans les graines), essentiels d’un point de vue nutritionnel, qui ont du goût tout en respectant la nature.»

Source : Caba Quoi de Neuf n°10_Mars-Avril 2016

Contact

~|map-marker~|font-awesome~|solid
La Safranerie
Jérome et Virginie Marest
Le Tremblay
~|envelope~|font-awesome~|solid
~|icon_house~|elegant-themes~|solid