Actualité

Portraits de nos vigneron.nes

29 Mar 2024

Historiques ou nouvellement référencés à La CABA, nos vignerons et vigneronnes ont fait le choix d'une agriculture biologique pour  préserver le vivant et les ressources de notre terre, produire des vins de haute qualité gustative, maintenir un tissu rural dynamique, créateur d’emplois et garant de savoir-faire et protéger la santé de chacun : travailleurs, riverains, consommateurs et citoyens.

DOMAINE DU BOIS MOZE
Mathilde Giraudet et Benoist Hérault
Brissac-Loire-Aubance

En perpétuelle transition, le Domaine de Bois Mozé de Coutures travaille depuis 2008 avec l’envie de produire des vins respectueux de l’environnement ainsi que de la faune et la flore avoisinante. Après une labellisation TerraVitis en 2011, les 38 ha sont certifiés « agriculture biologique » depuis 2017. Mathilde Giraudet et Benoist Hérault travaillent constamment à la recherche d’une production saine et protectrice de la nature environnante. Récemment, c’est 1,5 km de haies bocagères et d’arbres fruitiers qui ont été plantés autour du vignoble avec comme objectif de retrouver un écosystème diversifié. Plusieurs espèces d’animaux se côtoient dans le vignoble : plus de 30 espèces d’oiseaux dont l’Alouette lulu, des moutons et 3 espèces de chauve-souris !

DOMAINE DES ROCHELLES
Jean-Hubert et Christelle Lebreton
Saint-Jean-des-Mauvrets

La famille Lebreton exploite ce domaine depuis le 19eme siècle. Mené actuellement par Jean Hubert et Christelle Lebreton, le domaine est en bio depuis 2015. « La particularité du secteur c'est l'ardoise qui donne à nos vins minéralité et fraicheur ». 40 hectares situés dans l'aire d'appellation Anjou Brissac et Coteaux de l'Aubance, une équipe de sept salariés permanents et des saisonniers, « Nous avons planté notre première parcelle de Côt Malbec en 2012 sur des terroirs de schistes ardoisiers : c'est un cépage qui avait déjà été planté il y a fort longtemps sur notre domaine, il a son histoire en Anjou car il est toujours autorisé dans les Rosé d'Anjou ». L’ardoise modère sa vigueur, et donne un vin rouge d'une couleur profonde, un nez épicé et une bouche souple avec des tanins très fondus et bien sûr révèle sa minéralité.

DOMAINE DU MORTIER
Cyril et Fabien Boisard

Saint-Nicolas-de-Bourgueil

S’il comptait 3 hectares en 1996, le domaine du Mortier s’est progressivement agrandi pour atteindre actuellement 15ha de vignes et 5ha de biodiversité. « Notre méthode de culture interdit tout recours à un produit chimique de synthèse. Nous employons uniquement des produits biologiques (décoctions d'orties, prêles, jeunes pousses d'osier, etc, ...) pour une protection naturelle de notre vignoble. Nous favorisons un écosystème équilibré et diversifié qui permet à la vigne de mieux se défendre contre maladies et ravageurs. Les vendanges sont manuelles. La vinification n'utilise aucun artifice tel que levure, enzyme ou tanins afin de conserver une expression de terroir dans nos vins ».

DOMAINE REGNIER-DAVID
Jean-François Régnier
Doué-en-Anjou

C’est en 1962 que l’exploitation familiale a vu le jour sur 2 ha de vignes. Véritable pionnier du vin bio en Loire, Maurice Regnier, convertit le domaine en agriculture bio en 1994. En 2002, Jean-François rejoint son père à tout juste 20 ans. Il perpétue aujourd’hui la tradition familiale sur 13 ha de terre. Afin d’aller plus loin dans cette démarche de respect de la plante et de l’environnement, et dans cette recherche d’amélioration des sols et du vignoble, il décide de se former à la biodynamie en 2006. « Travailler en agrobiologie c’est donner son véritable sens au métier de vigneron, c’est respecter la nature, l’environnement, l’avenir des générations futures. C’est extraire de chaque terroir sa typicité, sa richesse naturelle, et produire un vin nature et sain ».

DOMAINE DE BABLUT
Antoine et Christophe Daviau
Brissac-Loire-Aubance

La famille DAVIAU est une vieille famille du vignoble angevin et s’occupe du Domaine de Bablut depuis de nombreuses générations. Après des études d’œnologie, Christophe succède à son père. Son respect pour la plante, le terroir, le personnel et le consommateur le conduit à s'engager en culture biologique en 1996 puis à une conduite globale du vignoble en biodynamie. « Notre philosophie bio nous oblige à un contact intime avec la plante pour l'obtention de raisins typés et de qualité. C'est la recherche de la substantifique moelle chère à François Rabelais qu'il va nous falloir révéler à la cave. La vinification, cette transformation alchimique, se limite finalement à préserver et à mettre en valeur la matière première que Dame Nature nous a généreusement léguée ».

DOMAINE ROCHAMBEAU
Famille Forest
Soulaine-sur-Aubance

« Créé en 1985 par nos parents sur 7 ha, le domaine familial exploite depuis 1998, 18 ha de vigne entretenu avec conviction en culture biologique. Situé à 10 km d'Angers, sur un terroir schisteux et escarpé, le Domaine domine l'Aubance. C’est une volonté de respect de la nature, et des consommateurs qui nous a conduits à ne plus utiliser de produits de synthèse. L’entretien des sols reste difficile mais l’équilibre de l'écosystème est retrouvé et les traitements sont de moins en moins nécessaires. Pour nous, un bon vin se fait dans la vigne, récolté à la main, sans chaptalisation, ni levurage.  Même si toutes les années ne sont pas faciles nous sommes contents d’avoir choisi ce mode de culture qui respecte les hommes et la nature ».

Autres actus

AGENDA

Le 20 juil.

Angers Doyenné

La route des comptoirs

Le 26 juil.

Angers Doyenné

Présence Paul Gautreau