Actualité

Témoignage autour de Terre de Liens

31 Jan 2022

Le dispositif du Don militant est mis en oeuvre pendant 1 an au profit de l'association Terre de Liens Pays de la Loire à partir du 4 février dans les 6 magasins Biocoop La CABA

Liliane,
Tu es CO- Présidente de Terre de Liens depuis 2013, qu’est ce qui t’a amenée à t’engager dans cette association ?
La concordance du projet Terre de liens avec mon intérêt pour la terre enraciné depuis l’enfance et confirmé au cours de ma vie professionnelle m’a conduite à vouloir agir pour préserver la terre nourricière en tant que bien commun, en tant qu’outil de travail pour des générations de paysans et enfin en tant que support de la biodiversité.

Sur quels projets travaillez-vous actuellement en Pays de la Loire ?
Plusieurs projets sont en chantier en ce moment. Tout d’abord, en termes d’achat des fermes, dix projets d’acquisitions de fermes sont en cours de réalisation avec la Foncière et la Fondation Terre de Liens ainsi qu’avec Passeurs de terres dans 4 des cinq départements de la région. S’agissant de l’environnement, nous poursuivons le suivi environnemental des fermes avec la réalisation de diagnostics participatifs sur les fermes avec les fermiers, les bénévoles de Terre de liens Pays de la Loire et les membres des associations naturalistes LPO, Paysans de nature. Enfin ce ceci n’est pas d’une moindre importance, pour démultiplier nos forces d’action, nous avons recruté au mois de septembre dernier, Chloé Malaisé sur un poste de chargée de communication et des partenariats et pour nous mieux informer sur notre action en Pays de la Loire nous avons créé le site internet https://terredeliens-paysdela loire.org.

Après l’expérience du don militant fait en 2017, en quoi une nouvelle mobilisation autour du don militant est importante ? Que permet cette collecte de fonds ?
Nous l’avons appris avec l’action conduite en 2017 une nouvelle mobilisation autour du Don militant est importante en ce qu’elle permet de construire et consolider les liens entre consommateurs et producteurs, les animations que nous faisons en magasins permettent d’exposer notre action de manière illustrée en présentant les fermes en cours d’acquisition et de concrétiser la relation entre la nourriture que l’on consomme et les moyens à mobiliser pour la produire. Les fonds collectés lors de cette opération permettent de consolider les moyens de fonctionnement de l’association Terre de liens Pays de la Loire. Ces fonds contribuent au financement des postes et environnements de travail des trois salariés de l’équipe. Ceci est essentiel pour sécuriser nos moyens et les rendre moins dépendants des financements publics et développer notre action dans la région.

Quel message veux-tu faire passer à nos client.es et à nos coopératrices et coopérateurs ?
Se mobiliser autour du don militant est essentiel pour nous tous car c’est un moment, une opportunité d’échange autour du devenir de l’agriculture paysanne et de la production alimentaire, au-delà de l’apport financier qu’il sous-tend.

Michèle,
Tu es coopératrice et tu fais partie du Groupe vie coopérative en charge des partenariats, peux-tu nous dire quel est l’engagement de la CABA auprès de Terre de liens ?
Depuis le 1er janvier 2021, le Groupe Vie Coopérative est en charge des partenariats locaux de la Caba. Tout coopérateur qui le souhaite peut donc s'impliquer dans les relations avec ces partenaires. L'association Terre de Liens contribue au développement de l’agriculture biologique en favorisant l’accès au foncier et en soutenant les candidats à l’installation pour « faire pousser des fermes en BIO ». C’est donc tout naturellement que le GVC souhaite établir un partenariat fort et permanent avec Terre de Liens. En 2021, la Caba et TDL ont signé une convention selon laquelle notre coopérative s’engage à faire connaître aux coopérateurs les activités de Terre de Liens et à montrer l'importance de ces actions pour le développement de l'alimentation bio. Elle s'engage aussi à apporter à Terre de Liens un soutien financier annuel de 3 000 € pendant 3 ans. Les mesures liées au covid n’ont pas permis de développer tous les aspects de ce partenariat, rencontres avec les coopérateurs, conférence, table ronde. Mais nous espérons que l’année 2022 sera plus propice, en particulier avec l'opération "arrondi en caisse" mis en œuvre par le réseau Biocoop.

Paul,
En tant que consommateur bio et coopérateur à la CABA, quel sens a pour toi le soutien envers Terre de Liens ?

Mon adhésion à Terre de liens ça fait déjà 10 ans. J'ai peu à peu découvert que notre coopérative Caba Biocoop ne pourrait durablement nous offrir une bio locale respectueuse de toute la filière. Tant les contraintes actuelles des producteurs sont devenues critiques. Trop peu de projets d'installation notamment en raison de la contrainte du foncier. Et une course à l'agrandissement dès qu'une ferme se libère mais qui ne va pas à la bio Ce phénomène est destructeur pour notre pays. De plus convaincu de la nécessité impérieuse de lutter contre l'artificialisation des terres, de reconstituer la biodiversité, de promouvoir l'emploi et la dynamique des territoires il est vite apparu que c'est bien avec Terre de liens que ces objectifs pourront être atteints . C'est une rude tâche bien qu'on soit un bon groupe local il faut encore le renforcer. De même, il nous faut multiplier les adhésions à Terre de liens et pas moins faire souscrire bien des parts sociales à Passeurs de terres Voilà qui va rendre durable la terre nourricière. Et à nous coopérateurs de jouer un rôle décisif pour notre souveraineté alimentaire.

Autres actus

AGENDA

Aucun événement pour le moment.