Actualité

Visite au Gaec des Brebis Anjouées

29 Sep 2022

C’est sous un grand ciel bleu que nous sommes allées rencontrer la ferme des Brebis Anjouées à Contigné, jeudi 23 juin.
Entourées de belles prairies, nous avons été accueillies au son des brebis (bêêêêê…) et de leur nouvelle salariée Ciboulette, la jeune chienne de 5 mois qui accompagnera bientôt Marguerite et Benoît pour guider le troupeau.
Benoit est formé en botanique et ornithologie, Marguerite en maraichage, mais c’est en Aveyron, au pays des brebis qu’ils se sont rencontrés.
Ils sont installés sur leur ferme depuis 5 ans. Ils y élèvent un troupeau de 65 brebis laitières de race Lacaune dont le lait est transformé sur place, et une trentaine de brebis allaitantes, des solognotes, qui entretiennent notamment les bords du ruisseau qui traverse la ferme. Soucieux de valoriser l’ensemble de leurs terres, de leur production et de réduire tout « déchet », ils élèvent aussi 5 à 6 cochons qui sont nourris au petit lait.

 

Les bâtiments sont entourés de 37 hectares, dont une partie en prairies naturelles, et une autre cultivée en grande partie pour nourrir les brebis (céréales, légumineuses et foin pour l’hiver).
Ils y cultivent aussi depuis peu du blé panifiable de variétés anciennes, qui est transformé par un paysan boulanger du secteur.
Les brebis sortent au champ et changent de parcelles tous les jours, quand les conditions météorologiques le permettent. Elles sont traites tous les matins en saison. Elles sont mises au bélier fin août, taries fin octobre et, après 5 mois de gestation, les agneaux naissent en début d’année. Ils sont laissés un mois sous leur mère. Les agnelles permettent de renouveler le troupeau au fil du temps.

 

Nous avons pu prendre conscience de la diversité de leurs compétences et de la polyvalence de leurs tâches au jour le jour : à la fois éleveur (soin aux brebis, aux agnelles, traite…), cultivateur (céréales, légumineuses, mais aussi maraîcher pour le plaisir des papilles), producteur de fromages et autres produits laitiers (tommes, lactiques, « fiesta » leur feta locale, yaourt, crèmes au chocolat, riz au lait…), mais aussi vendeurs (sur les marchés, aux restaurateurs, en magasin Biocoop…), tout ceci en mêlant leur vie familiale au cœur de la ferme… !

 

 

Ils nous ont aussi fait part de la complexité de leur métier face aux changements climatiques. Une herbe qui ne repousse pas avec la sécheresse et qui nourrit pourtant les troupeaux, car ils évitent de nourrir au foin leurs brebis. Un rendement moins important de certaines productions, céréalières notamment. Ils cherchent perpétuellement des solutions et s’adaptent au mieux face à ces aléas. Réduisant notamment le plus possible leur dépendance aux énergies fossiles.
Beaucoup de paysans se sont installés aux alentours de leur ferme, avec une forme de complémentarité entre eux : maraîcher bio, éleveur vaches allaitantes ou laitières, paysan boulanger... Vous l’aurez compris, nous sommes reparties ébahies par la richesse et la beauté de leur terroir et admiratives de leur travail.
En plus d’être délicieux, leurs produits sont faits avec beaucoup de soin et d’éthique.
Venez les gouter, les déguster et les adopter !

Marine et Salomé
Service fromage
Biocoop la CABA du Doyenné

Autres actus

AGENDA

Le 03 déc.

Angers Doyenné

202 atelier du Nichoir

Le 03 déc.

Angers Doyenné

Eco-Formations des Pays de la loire

Le 07 déc.

Angers Doyenné

Expo-vente Ardelaine

Le 09 déc.

Angers Doyenné

Bien manger pendant les fêtes